September 10, 2006

Un peu de provocation... mais j'y tiens

La Bande est MORTE, vive la bande, sauf pour certains cas peut-être. C'est ma conviction depuis déja quelque temps. En tout cas, tout ce que l'on peut faire avec la bande peut se faire avec le disque et ce dernier propose bien plus de choses et sa souplesse n'est à démonter. La seule peut-être difficulté est l'externalisation du média que certains acteurs proposent.

Statistiquement, 90% des demandes de restauration touchent des données vieilles de 24h, 95% d'une semaine et 99% sous le mois alors pourquoi envisager de stocker tout ça sur bande ? Le disque est parfait surtout dans sa déclinaison économique SATA entourée d'une bonne protection type RAID6 et d'une architecture type RAIN pour garantir une disponibilité permanente associée à un mécanisme de dé-duplication. Attention néanmoins, le disque est ici n'est plus un simple vulgaire disque mais plutôt un serveur de stockage - en mode bloc ou fichier - vu comme une seule unité malgré son organisation.

Les analystes d'ailleurs emboîtent le pas et indique clairement qu'en 2009, au moins 80% des recouvrement de données se feront depuis le disque contre maximum 20% aujourd'hui.

Alors l'utilisation de la bande semble se réduire à l'externalisation voire l'archivage couplée alors à un mécanisme d'indexation fort. Mais là, je n'y crois plus non plus sauf pour les petites configurations ou budgets, la réplication avec un technique de réduction de données est parfaite et l'archivage sur disque, type WORM Disk ou CAS, sera la prochaine pépite de notre industrie croyez-moi, il faut investir... je recense déja pas moins de 10 acteurs, facile, sur cet axe.
Share:

0 commentaires: