October 26, 2006

Yosemite, de Reinis à Symons

Aprés Full Time Software, anciennement Qualix, acquis par Legato, George Symons a intégré EMC dans la suite logique de l'absorption par EMC de l'éditeur. Mr Symons a même participé aux intégrations de 2 sociétés et solutions intéressantes chez Legato: SCH avec AlphaStor, un media manager indépendant, et OTG avec sa gamme nearline, un must sur le marché, qui avait absorbé Unitree, lui aussi une référence, sur le segment HSM.

Souvenez-vous Legato avait tenté de copier VERITAS Software dans le domaine de la haute-disponibilité à la grosse nuance que c'était le métier de Veritas qui lui se mettait au backup avec l'acquisition d'OpenVision Technologies en 1997. Legato venant du Backup a planté son virage vers la disponibilité des applications malgré un vrai bon produit Application Availability Management (AAM). Et le scoop, c'est surtout qu'initialement, Veritas souhaitait fusionner avec Legato et ainsi constituer la référence et le leader de la disponibilité, du backup au cluster. A priori, l'idée devait être bonne, le leader du HA + le leader du Backup aurait dû constituer un leader, le leader. OpenVision était sous chapître 11 et Veritas a dû se rabattre vers elle, Mark Leslie - VRTS - et Lou Cole - LGTO - n'ayant pas réussi à s'entendre sur le projet de rapprochement. Dommage, vraiment dommage.

CTO chez l'éditeur de Backup "Le Cake", George Symons l'est resté au sein de l'entité Information Management avant de prendre la direction comme CEO de Yosemite Technologies (www.yosemitetechnologies.com) trés récemment, un éditeur alternatif de petite taille de solutions de backup/restauration de données. Il remplace Kevin Reinis, venu de Veritas où il était patron de la division IBM, qui a fait donc un passage d'une relative courte durée en tant que CEO chez Yosemite. Au fait, Symons, c'est le premier du plan social des 1250 employés, ou il est parti de son propre chef sans prime ? Entre temps, le CTO, co-fondateur de Yosemite et père de TapeWare, Rod Christensen, a quitté lui aussi l'entreprise.
Share:

0 commentaires: