November 6, 2006

La survie de Datacore à quel prix ?

A être trop arrogant, ambitieux et gourmand, on en crêve. C'est ce qui va arriver à Datacore, l'éditeur qui a tué la virtualisation bloc en promettant davantage qu'il ne savait faire. Aujourd'hui, l'éditeur se cherche et n'en finit de se réinventer, aprés SANsymphony, on a eu droit à SANmelody, SANmaestro puis UpTempo et maintenant le refrain arrive sur la vague CDP avec Traveller CPR, tout un programme. Ce dernier semble s'inspirer fortement de la philosophie FalconStor et propose une capacité de restoration assez fine, George Teixeira, CEO de Datacore, toujours aux commandes, affirme même que c'est la nouvelle vague du CDP, un vrai, une révolution, encore une. Ça sent la guerre des étoiles annoncée il y a quelques années avec SANsymphony qui s'est terminée dans le lavabo.

Au delà de ce nouvel outil, Datacore a dévoilé à la conférence SNIA Storage Networking World d'Orlando le futur de SANsymphony, sa version 6.0, qui là encore annonce pétard, laser et fumée, tout le toutime, et l'annonce est ambitieuse, elle est baptisée Virtualization II. Et pour finir, SANmotion, un outil de copie/déplacement de données au sein d'un SAN, qui doit être intégrer à SANmelody Virtual Infrastructure Foundation, un autre outil maison. Mais qui achète ces trucs ?

C'est quand même compliqué... sans compter que Datacore traîne une réputation bien difficile à corriger malgré tous les efforts et la qualité des hommes et des développements. Le Marketing a ici été trop loin, impactant le devenir de la société, visiblement à un point de non-retour, dommage. C'est bizarre, mais je n'y crois pas à tous leurs gadgets, pourquoi ?
Share:

0 commentaires: