July 8, 2008

Un nouveau CDP SaaS...

Datacastle (www.datacastlecorp.com), fondée à Seattle en 2005, propose désormais une offre de protection de données terminale de type CDP en mode SaaS (Software as a Service) assez évoluée. En effet, l'éditeur avance un mode near-CDP particulièrement efficace avec un fréquence de copie toutes les minutes, une chiffrement fort et des fonctions pour limiter l'intrusion, le "vol de données"...

Dans le détail, cela donne:
  • Le mode near-CDP à fréquence 60 secondes,
  • la sauvegarde et restauration différentielle,
  • le contrôle de la consommation réseau et CPU,
  • le support des fichiers ouverts et verrouillés (heureusement),
  • une infinité de version de fichiers possible,
  • une sécurité extrême grâce une clé générée aléatoirement, un chiffrement à l'AES 256 bits à la source et un transfert chiffré grâce au SSL 128 bits,
  • une protection même non connectée avec "déchargement" à la connexion, les données protégées même copiées en local bénéficient du chiffrement,
Il manque, mais cela ne devrait pas tarder, le Single Instance Storage pour réduire le volume de données stockées et envoyées sur le réseau, un mécanisme de rétention et donc de destruction des données, le support des applications telles SQLServer ou Exchange et Vista qui n'est pas compatible à ce jour.

La solution est bien sûr déployable en mode enterprise, interne avec l'Enterprise Edition, ou externe en s'appuyant sur des acteurs tierce partie comme les MSP (Managed Service Providers) avec la version Service Provider Edition. Datacastle cherche donc à rattraper voire devancer les offres les plus en avancées comme Mozy proprité d'EMC depuis quelques mois, Arsenal acquis par IBM ou Swapdrive par Symantec il y a quelques semaines maintenant. D'autres acteurs tentent de percer sur ce créneau comme Carbonite ou le français Steek. Un marché en pleine explosion qui devrait attirer d'autres fournisseurs...
Share:

0 commentaires: