August 2, 2009

Une super idée signée Matrix Appliances

Matrix Appliances (www.matrix-appliances.com), à l'origine du concept Tapeless et développeur Français de solutions innovantes de backup et d'archivage sur disques extractibles, a mis au point récemment une offre appelée LDO, surfant ainsi sur l'acronyme LTO
Celle-ci est constituée d'un boîtier de 2 disques SATAII, un interne et un amovibleconnectable via eSATA ou USB donc parfaitement adapté à tout serveur ou station de travail. 2 modèles existent de capacité native 250 ou 500Go pour un débit de 300Mo/s sur chaque unité permettant de sauvegarder une machine de 100Go en 6 minutes environ. Au-delà de l'unité, Matrix Appliances offre une license de son logiciel Dataclone 3.0 non limitée à une machine et donc utilisable sur tout un parc. A noter la disponibilité depuis peu d'un agent de sauvegarde à chaud disponible pour les applications classiques comme SQLServer, Exchange, Oracle ou simples fichiers ouverts.
La solution devient donc très attractive au-delà du concept, de la vitesse et de la fiabilité du produit. Le prix public pour un LDO de 250Go natif est de 1490€, Dataclone compris, sur lequel on ajoute un disque extractible à 96€. Si l'on compare avec le RDX, l'autre offre disque extractible du marché, les médias RDX sont chers, une cartouche de 500Go sort à 426$, le lecteur semble abordable mais le temps d'accès est environ 2 fois plus grand à 15ms, la performance est désastreuse avec 160Go copié en 1 heure contre 9 minutes pour le LDO, pour un débit de 45Mo/s contre 300Mo/s et un MTBF de seulement 87600 contre 500000 heures toujours en faveur du LDO. Et il faudrait aussi compter un disque simple séparé pour comparer à capacité égale mais les unités sont disjointes. Ce qui explique pourquoi le RDX rencontre un si faible succès, mon choix est vite vu, je prends le LDO de Matrix Appliances et je vous conseille de faire pareil.
Share:

0 commentaires: