ITPT

Sep 28, 2010

Pivot3 dévoile sa plateforme de protection

Pivot3 (www.pivot3.com), concepteur de solutions de stockage évolutives, lance sa plateforme de protection de données Scale-out Data Protection Platform après la vidéo surveillance et les serveurs de fichiers type NAS. On se souvient que Pivot3 avait été créée en 2003 sur l'idée de fournir des solutions de stockage dites scale-out - évolutivité horizontale - à fort débit et redondance bâties grâce à des composants économiques, standards et très fiables en faisant une réponse très attractive pour le marché, le tout dans une philosophie très Green. Une des IP de l'entreprise réside dans le RAIGE (RAID across Gibagit Ethernet), l'idée d'unifier de façon redondante des unités serveurs un peu à la mode RAIN.
Dévoilé aujourd'hui, son appliance de protection de données entièrement disque est capable de protéger 288To avec un débit de 20To/h se plaçant ainsi parmi les plus performants du marché. Le produit intègre bien sûr la déduplication et la réplication, 2 fonctions fondamentales et incontournables pour être considérée comme offre sérieuse. C'est aussi l'occasion pour l'entreprise d'annoncer un écosystème de partenaires autour de cette offre, le produit est d'ores et déjà certifié avec 10 acteurs de backup: Acronis, Asigra, CA, CommVault, Double-Take, HP, Microsoft, SteelEye, Symantec et Zmanda. Où sont les autres ? On regardera de prés cette solution qui devrait secouer le marché, la société est à la recherche de partenaires revendeurs et on verra bien comment la concurrence réagira. A suivre...

9 comments:

Zigomar said...

Tiens, Asigra certifie des equipements maintenant !!!!!

je suis très surpris. Si c'est le cas, c'est un vrai changement de politique.

J'ai rencontré David Farajun il y a quelques années, et son discours etait tres clair : "Nous ne mettons pas le doigt dans l'integration, ce sont nos clients et surtout nos partenaires qui ont une valeur ajoutée dans ce domaine, pas nous".

Son discours etait coherent. Mettre le doigt la dedans, c'est devenir l'assistante sociale de tous les clients qui veulent faire supporter a l'editeur leurs erreurs de conception et leur manque de competence sur le materiel.

Je suis en contact toutes les semaines avec l'equipe support, et leur comportement n'a pas changé face a ces problematiques d'integration, meme si certains outils d'aide sont mis a disposition.

Aussi, je suis extremement surpris de cette declaration.

Philippe NICOLAS said...

Le terme de l'annonce est "qualifié" qui doit êre juste en dessous de "certifié". Cela dit Asigra s'engage donc à ce que la config fonctionne de façon générique. Merci de vos commentaires.

Philippe Nicolas.

Zigomar said...

Mr Nicolas, voila un eclaircissementr bienvenu.

Bon, c'est finalement du marketing.

En fait, Asigra ne supporte aucun hardware, mais des OS. De part la structure de leur suite logicielle Cloud Backup, Asigra ne peut s'engager à ce que cela fonctionne sut tel ou tel hardware. Celui qui s'engage, c'est l'éditeur de l'OS supporté par Asigra et le constructeur du materiel.
Asigra n'a rien a voir la dedans. Cloud Backup accède à des ressources de stockage à travers un OS, et non au materiel directement. Asigra ne s'engage a rien du tout.

Donc si le constructeur du materiel de stockage fournis un équipement qui fonctionne sous l'OS supporté par Asigra, alors, celui ci, d'une manière un peu cavalière à mon gout, se permet de mettre le logo de untel ou untel sur son site. Ceci, avec je l'espere, l'autorisation qui va bien.

D'une manière générale, ces communications sont trompeuses, et induisent le client en erreur.

Un client qui suis ces recommendations va integrer Cloud backup sur ce materiel Pivot3. Pour travailler sur le sujet, je peux vous dire qu'atteindre le niveau de service et de performance souhaité n'est pas si simple que cela. En cas de probleme, le client va appeler le support Asigra et se fera gentiment éconduire, car les problemes de perfs entre l'OS et le stockage ne sont pas de la responsabilité d'Asigra, même si Asigra fournis des outils d'aide au dimensionnement.

Je trouve ces pratiques marketing tout à fait déplorables et me font commencer par douter (à tort peut être) des chiffres et des fonctions annoncées par ce constructeur. Comme l'on dit, ca commence mal.

Avec ces pratiques, le monde de l'IT ne se donne pas une belle image. L'a t elle encore d'ailleurs ?

Au plaisir de lire vos billets sur le sujet, billets uniques en langue francaise.

Philippe said...

Messieurs,

Je voudrai juste faire un commentaire sur vos remarques.

Pivot3 certifie les solutions qu'il intègre dans leur laboratoire aux USA, donc s'ils ont le logo/certification/intégration/etc... (appelez le comme vous voulez) d'Asigra, c'est que ce software et/ou hardware a été testé pour remplir les fonctions souhaités dans son domaine.

C'est exactement pareil avec les VMS du marché de la vidéosurveillance que Pivot3 certifie...des tests benchmarking ont été faits et des documents de certifications sont là pour le prouver.

Je me demande pourquoi Zigomar doute de Pivot3 pour la certification d'Asigra et pourquoi tout doit être obligatoirement du marketing...

Je comprends bien que ces pratiques sont fréquentes, et ce dans tous les domaines, mais il est quand même dommage de mettre tout le monde dans le même sac.

Merci.

Philippe NICOLAS said...

Bonjour Philippe, merci de vous identifier. Je connais Zigomar mais pas vous.

Philippe Nicolas.

Zigomar said...

Débat très interessant.

Et bien je doute de ces montages marketings car je travaille tous les jours sur Asigra. Je suis formé Asigra et certifié Asigra. Mon employeur est intégrateur de la solution Cloud Backup d'Asigra sur laquelle je travaille.

Je me suis déjà rendu à leur siège à Toronto ou j'ai pu rencontrer David Farajun (une personne charmante d'ailleurs) et discuter quelques minutes avec lui, notament, en matière d'intégration avec le materiel, puisque c'est la que nous proposons de la valeur ajoutée.

Donc a moins que la position d'Asigra ait changée ces derniers jours, Asigra ne certifie pas les plateformes hardware. Ils ne mettent pas les doigts dans le hardware. C'est une regle d'or chez eux (et leur position se tient), ce qui pose parfois des problemes entre eux et leurs intégrateurs. J'ai pu le constater plusieurs fois deja au cours de ces 3 dernieres années.

Asigra fournis des "best practice", des outils de dimensionnement en fonction du besoin final. Ensuite, riche de ses informations, l'intégrateur va monter ses plateformes en fonction du marché visé et du SLA qu'il souhaite proposer a ses clients.

Je commence a comprendre comment fonctionne Pivot3. Ils ont besoin de references, et c'est normal. Ils vont demander a Asigra (qui jouis d'une certaine reputation) par exemple de leur fournir leur solution afin de tests sur leur plateformes. Asigra n'est pas bête, il peu profiter de cette notoriété également. Pivot3 va donc intégrer "Cloud backup" dans son laboratoire. Super, ca marche, on a reussis a stocker des données issues de "Cloud Backup" sur notre hardware (ca marche aussi sur clef USB soit dit en passant) et a assurer toutes les fonctionnalités.
On met donc le logo sur le site, et tout le monde est content.

Non, tout le monde n'est pas content. Car au risque de me répéter, cette pratique trompe le client. Quid du niveau de service attendu ? Quid du niveau de performance ? On ne sait pas.

Sur le site d'Asigra, je n'ai encore vue aucune communication de ce type.

http://www.asigra.com/search/search_all/pivot3

Bizarre non ? Pourquoi Asigra ne communique pas le fait que "Cloud Backup" soit "certifié" (je le met entre crochets) par Pivot3 ?

Maintenant, chacun est libre de croire ce qu'il veut, mais comme je le disais, je trouve que mon premier contacte avec Pivot3 me laisse sur la défensive. Quel crédit accorder à Pivo3 dans la "certification" d'un produit qui n'est pas le leur ?

On pourra toujours répondre que c'est une pratique courante. Soit, mais elle me derange profondément, a tort peut être d'ailleurs.

Je dois faire parti des quelques oiseaux rares de l'IT pour qui la confiance a encore de l'importance :) :)

PS : Que l'on soit bien clair, je ne remet pas en cause la qualité supposée des produits Pivot3, mais bien leur methode marketing.

Zigomar said...

Débat très interessant.

Et bien je doute de ces montages marketings car je travaille tous les jours sur Asigra. Je suis formé Asigra et certifié Asigra. Mon employeur est intégrateur de la solution Cloud Backup d'Asigra sur laquelle je travaille.

Je me suis déjà rendu à leur siège à Toronto ou j'ai pu rencontrer David Farajun (une personne charmante d'ailleurs) et discuter quelques minutes avec lui, notament, en matière d'intégration avec le materiel, puisque c'est la que nous proposons de la valeur ajoutée.

Donc a moins que la position d'Asigra ait changée ces derniers jours, Asigra ne certifie pas les plateformes hardware. Ils ne mettent pas les doigts dans le hardware. C'est une regle d'or chez eux (et leur position se tient), ce qui pose parfois des problemes entre eux et leurs intégrateurs. J'ai pu le constater plusieurs fois deja au cours de ces 3 dernieres années.

Asigra fournis des "best practice", des outils de dimensionnement en fonction du besoin final. Ensuite, riche de ses informations, l'intégrateur va monter ses plateformes en fonction du marché visé et du SLA qu'il souhaite proposer a ses clients.

Je commence a comprendre comment fonctionne Pivot3. Ils ont besoin de references, et c'est normal. Ils vont demander a Asigra (qui jouis d'une certaine reputation) par exemple de leur fournir leur solution afin de tests sur leur plateformes. Asigra n'est pas bête, il peu profiter de cette notoriété également. Pivot3 va donc intégrer "Cloud backup" dans son laboratoire. Super, ca marche, on a reussis a stocker des données issues de "Cloud Backup" sur notre hardware (ca marche aussi sur clef USB soit dit en passant) et a assurer toutes les fonctionnalités.
On met donc le logo sur le site, et tout le monde est content.

Non, tout le monde n'est pas content. Car au risque de me répéter, cette pratique trompe le client. Quid du niveau de service attendu ? Quid du niveau de performance ? On ne sait pas.

Sur le site d'Asigra, je n'ai encore vue aucune communication de ce type.

http://www.asigra.com/search/search_all/pivot3

Bizarre non ? Pourquoi Asigra ne communique pas le fait que "Cloud Backup" soit "certifié" (je le met entre crochets) par Pivot3 ?

Maintenant, chacun est libre de croire ce qu'il veut, mais comme je le disais, je trouve que mon premier contacte avec Pivot3 me laisse sur la défensive. Quel crédit accorder à Pivo3 dans la "certification" d'un produit qui n'est pas le leur ?

On pourra toujours répondre que c'est une pratique courante. Soit, mais elle me derange profondément, a tort peut être d'ailleurs.

Je dois faire parti des quelques oiseaux rares de l'IT pour qui la confiance a encore de l'importance :) :)

PS : Que l'on soit bien clair, je ne remet pas en cause la qualité supposée des produits Pivot3, mais bien leur methode marketing.

Zigomar said...

Débat très interessant.

Et bien je doute de ces montages marketings car je travaille tous les jours sur Asigra. Je suis formé Asigra et certifié Asigra. Mon employeur est intégrateur de la solution Cloud Backup d'Asigra sur laquelle je travaille.

Je me suis déjà rendu à leur siège à Toronto ou j'ai pu rencontrer David Farajun (une personne charmante d'ailleurs) et discuter quelques minutes avec lui, notament, en matière d'intégration avec le materiel, puisque c'est la que nous proposons de la valeur ajoutée.

Donc a moins que la position d'Asigra ait changée ces derniers jours, Asigra ne certifie pas les plateformes hardware. Ils ne mettent pas les doigts dans le hardware. C'est une regle d'or chez eux (et leur position se tient), ce qui pose parfois des problemes entre eux et leurs intégrateurs. J'ai pu le constater plusieurs fois deja au cours de ces 3 dernieres années.

Zigomar said...

Asigra fournis des "best practice", des outils de dimensionnement en fonction du besoin final. Ensuite, riche de ses informations, l'intégrateur va monter ses plateformes en fonction du marché visé et du SLA qu'il souhaite proposer a ses clients.

Je commence a comprendre comment fonctionne Pivot3. Ils ont besoin de references, et c'est normal. Ils vont demander a Asigra (qui jouis d'une certaine reputation) par exemple de leur fournir leur solution afin de tests sur leur plateformes. Asigra n'est pas bête, il peu profiter de cette notoriété également. Pivot3 va donc intégrer "Cloud backup" dans son laboratoire. Super, ca marche, on a reussis a stocker des données issues de "Cloud Backup" sur notre hardware (ca marche aussi sur clef USB soit dit en passant) et a assurer toutes les fonctionnalités.
On met donc le logo sur le site, et tout le monde est content.

Non, tout le monde n'est pas content. Car au risque de me répéter, cette pratique trompe le client. Quid du niveau de service attendu ? Quid du niveau de performance ? On ne sait pas.

Sur le site d'Asigra, je n'ai encore vue aucune communication de ce type.

http://www.asigra.com/search/search_all/pivot3

Bizarre non ? Pourquoi Asigra ne communique pas le fait que "Cloud Backup" soit "certifié" (je le met entre crochets) par Pivot3 ?

Maintenant, chacun est libre de croire ce qu'il veut, mais comme je le disais, je trouve que mon premier contacte avec Pivot3 me laisse sur la défensive. Quel crédit accorder à Pivo3 dans la "certification" d'un produit qui n'est pas le leur ?

On pourra toujours répondre que c'est une pratique courante. Soit, mais elle me derange profondément, a tort peut être d'ailleurs.

Je dois faire parti des quelques oiseaux rares de l'IT pour qui la confiance a encore de l'importance :) :)

PS : Que l'on soit bien clair, je ne remet pas en cause la qualité supposée des produits Pivot3, mais bien leur methode marketing.