ITPT

Jun 12, 2011

Apple se permet tout

Apple (www.apple.com | NASD:AAPL), on aime ou on déteste mais le géant à la pomme est omniprésent et force le comportement des gens et le marché. La société de Cupertino est passé maître dans l'obsolescence artificielle des produits et la création d'une vraie addiction. On connaissait les groupies de groupe de musique, arrivées tôt aux concerts et qui font la queue à la vente des tickets, un comportement plutôt féminin, on a depuis quelques temps les fans d'Apple prêt à attendre plusieurs jours dans la rue le dernier gadget ou goodies de Papa Steve. On constate que ce mouvement est plutôt masculin comme si posséder un "truc" Apple comblait un manque et surtout adressait un vrai besoin. Car il s'agit bien de ça, quand on entend les commentaires: "j'en avais besoin", "il me le fallait", "sans ça, j'étais perdu...". Les 2 derniers faits de la marque concernent FaceTime et iCloud aprés les 3 cas précédents avec le groupe de musiques Les Beatles, Cisco ou Terrytown. FaceTime était le nom d'une société de Belmont, Californie, acteur de la gestion et de la conformité des outils de communications d'entreprise, qui a dû se renommer en Actiance. Le second scandale est l'utilisation du terme iCloud comme si tout ce qui commence par i devrait être réservé uniquement à Apple. Il est vrai aussi que certains acteurs surfent aussi sur cette vague pour se réserver cet usage avant qu'Apple introduise un service. Apple a d'ailleurs racheté le nom de domaine à une société suédoise pour 4,5M$. Une société d'Arizona, iCloud Communications fondée en 2005 et acteur de VoIP, poursuit Apple pour utilisation frauduleuse de son nom créant une vraie confusion et impactant potentiellement fortement son activité. La plainte est disponible ici. On comprend le comportement d'Apple, ils paient et les sociétés visées changent de nom, on appelle ça la force d'un géant ou plutôt la loi. Que font ses services ? C'est volontaire et il s'en fichent, une bonne indication au marché de leur puissance et indépendance. Quand on vous dit qu'Apple ne respecte rien...

No comments: