December 10, 2006

Topio, un Kashya bis...

Topio (www.topio.com), éditeur israélo-américain de solutions de protection de données fondée en 2001, vient d'être absorbé définitivement par Network Appliance pour la somme de 160 M$, en cash, comme par hazard du même ordre de grandeur que les 153M$ mis sur la table par EMC pour s'octroyer Kashya, l'autre éditeur out-of-band de CDP d'entreprise. NetApp et Topio avaient annoncé un accord le 15 Août dernier sur l'intégration de la solution de protection Topio avec Data ONTAP 7G et l'outil FlexClone intégrés en devices cibles en SAN/FC ou SAN/IP et capable de stocker jusqu'à 256 clones. Les 2 éditeurs se livraient déja une sacrée bataille certes assez confidentielle car limité à 2 petits acteurs mais elle s'annonce au grand jour trés prochainement, 2007 sera donc une nouvelle année de compétition pour les 2 leaders du stockage.

TDPS, Topio Data Protection Suite, aujourd'hui en version 3.0, est une solution logicielle dédiée au CDP local ou distant sur IP entre plateformes - Windows, Unix ou Linux - et stockages différents - DAS, SSD, SAN ou iSCSI -, utilisée pour le recouvrement de désastre, la migration de données, la consolidation de la sauvegarde et le partage continue. Pour ce dernier point, TDPS utilise un mode gel pour garantir une vue cohérente des données. Plusieurs topologies sont possible et notamment un mode diffusion 1 vers N. La philosophie est plutôt out-of-band avec une alternative pour la partie client - le TRC pour Topio Replication Client - entre l'installation d'un agent sur chaque serveur à protéger ou un driver présent au sein de l'environnement SAN placé dans le chemin de données. Bien sûr, le produit Topio n'est pas évoqué en cas de lecture, chaque écriture est copiée, associée à une valeur temporelle absolue, placée en cache puis répliquée en mode asynchrone sur IP en s'appuyant sur une technique de compression/réduction "maison" baptisée Adaptive Data Reduction. A la destination, le serveur - Topio Replication Server (TRS) - reçoit les écritures élémentaires compressées et les réassemblent pour constituer une image cohérente et adressable rapidement en cas de demande utilisateur. Plusieurs niveaux de protection internes à la solution sont mis en oeuvre, notamment la protection des données en cache à la source et à la destination par un système de stockage non-volatile. Le dernier élément de la solution est le TMS - Topio Management Server - qui permet de façon centralisée de contrôler un domain Topio.

Dans une configuration à base de Cisco MDS9000, capable de délivrer 320000 IOPS, TDPS est couplé au Module de Services de Stockage grâce au protocole SANTap et décharge ainsi complétement les chemins primaires des données et donc les serveurs de production souvent critiques, justifiant l'approche out-of-band.

Le grand différentiateur Topio parmi les solutions du marché est la capacité à créer une image cohérente des données dans un contexte applicatif global, comme pour une application multi-tier, une fédération de base de données ou des volumes inter-dépendants où les données résident et sont utilisées potentiellement sur plusieurs serveurs par exemple. Dans un tel cas, un asservissement étroit doit être disponible pour garantir un cliché instantané globalement cohérent, ce que Topio s'est parfaitement faire.

Prenez vos billets pour être au premier rang de la grande bataille 2007, je reviendrai sur les grandes leçons et mouvements 2006 côté Protection de Données dans les prochaines semaines qui annoncent une année 2007 à ne pas manquer.
Share:

1 commentaires:

eric.glace said...

Notons que NetAPP impose d'avoir un stockage CIBLE NETAPP... si nous sommes positif, il laisse quand même au client le choix du constructeur sur le stockage SOURCE !!!