July 17, 2008

Chouette, la bande est morte !!!!

C'est un souhait, une volonté et une réalité, la bande est morte. Qui veut une technologie qui fonctionne, qui a fait ses preuves certes, mais qui ne présente que peu voire aucun avantage sur les offres de protection à base de disques, plus récentes et plus innovantes. L'erreur vient souvent de comparer une cartouche à un disque mais il faut comparer une librairie de bandes à une unité de disque secondaire. Par le passé, les vendeurs faisaient la promotion du côté extractible du média, on a vu ce que cela a donné, les gens perdaient les bandes en plus non-cryptées et le nombre était incontrôlable. La lenteur lors de recherches pour l'eDiscovery est inacceptable et encore une fois, quand les utilisateurs n'ont pas le choix, on peut le comprendre mais plus aujourd'hui. Si la bande n'est pas couplée à un OTI (Offline Tape Indexing) comme celui d'Index Engines ou à un service d'extraction de bande avec indexation comme le Migration Service de RenewData, la bande est une plaie car comment rechercher un enregistrement quand ce que vous cherchez n'est pas codé dans le catalogue qui ne stocke lui que les "méta-data systèmes". Il faut charger et lire... combien de bandes ? Et on voit bien ici que l'utilisateur crée une complexité en couplant des fournisseurs... Pour le backup avec des rétentions de quelques semaines, pourquoi considérer la bande, ceux qui parlaient de fiabilité se foutent du monde, on stocke plus longtemps de données sur des stockages primaires que sur des unités secondaires dédiés au backup. Certes le média semble durer mais les unités à base de disques traitent cet axe notamment avec des architecture RAIN... On y ajoute même des assemblages RAID 5 ou 6 et la Déduplication qui reléguent la bande en arrière plan puisque le coût au GB est en faveur du support disque SATA avec Dedup. Là aussi l'argument du coût est obsolète. D'ailleurs, le public ne s'y trompe pas, il constate que les fournisseurs de librairies ont participé activement à ce mouvement vers le disque. Alors pourquoi pas la bande dans l'archivage ? et bien oui mais dans 2 cas seulement: le Deep Archiving si l'indexation a été intégrée, pour faciliter les recherches surtout si le volume est colossal, sinon en backup d'unité d'archivage disque type Worm, CAS ou Maid. Vous le voyez, la bande voit son usage réduit, très réduit, certes la base installée est importante mais les nouveaux projets de backup ne devraient pas considérer la bande même si le volume est faible, les installations devraient envisager la migration vers le disque pour le backup et l'archivage. C'est clair, non ?
Share:

0 commentaires: