August 9, 2009

Symantec, NetBackup et DeDup

Symantec (www.symantec.com | NASD:SYMC) se rappelle aux bons souvenirs des utilisateurs et partenaires dans une période surtout couverte par l'actualité Data Domain. Le gros message avancé par Symantec depuis quelques mois est "Stop Buying Storage" pour indiquer qu'avant d'acquérir de nouvelles unités, une intelligence logicielle, surtout venant de lui, peut apporter quelques choses et retarder un investissement matériel coûteux. On veut bien le croire.
Tout d'abord, le terrain est occupé par NetBackup 6.5.4, 4ème mouture de la version mineure 6.5, en attendant NetBackup 7.0 normalement en 2010 et une version 6.5.5 sur le dernier trimestre de cette année. Côté chiffre, l'apport est conséquent avec 25 nouvelles fonctionnalités et 4609 correctifs et surtout une disponibilité simultanée sur 16 plateformes et 36 types de matériel. Ouha, quelle déclinaison, ça doit rassurer les utilisateurs ! La bataille actuelle entre vendeurs de backup se fait autour des environnements virtuels comme les supports applicatifs l'ont été par le passé. On se souvient par exemple des fonctionnalités autour du backup d'Exchange: backup boîte incrémentale, restore message, capture continue, granularité de la restauration... Cette release apporte donc un meilleur support d'Hyper-V et de VMware notamment avec les extensions de snapshots de baies contrôlées par NetBackup. Côté Windows, l'offre se renforce sur Active Directory et SharePoint en offrant vitesse et finesse de traitement des objets protégés. On voit aussi des améliorations côté OpenStorage, Enterprise Vault et NOM. Rien globalement de transcendant, ce n'est qu'une 6.5.4 finalement. Vivement la 7 !!
Pour la partie Déduplication, Symantec devrait offrir le moteur PureDisk directement dans NetBackup 7.0 pour le Client et le Media Server et ainsi s'armer pour contrer CommVault et EMC, qui s'annonce comme l'acteur le plus complet sur cette partie fonctionnelle. Backup Exec 2010 devrait aussi tirer parti de PureDisk au niveau Client et Media Server et contrôler les appliances de Dedup au travers de l'API OpenStorage. PureDisk passera en version 6.6 et sera disponible normalement en Septembre avec une capacité par noeud poussée à 16To. C'est aussi l'occasion pour l'éditeur de réaffirmer sa stratégie DeDup en 3 phases:
  1. placer le(s) moteur(s) de déduplication au plus près des sources de données notamment avec NetBackup et PureDisk, Backup Exec et Enterprise Vault,
  2. réduire la complexité de la fonction de dédup et de l'infrastructure et 
  3. contrôler de façon centralisée toutes les instances de réduction quelque soit leur implémentation, en intégrant les appliances Quantum DXi, les unités Data Domain, EMC ou à base de technologies FalconStor grâce à l'API OpenStorage.
qui se résume en Réduction des données, de la complexité, de l'infrastructure et des coûts. Finalement, on en rêve tous !
Share:

3 commentaires:

Anonymous said...

Excellent commentaire mais d'ou tiens tu tes sources !!!

Amicalement
Laurent

Philippe NICOLAS said...

Content que ça te plaise et que cela fasse quelques heureux. A bientôt.

Anonymous said...

Allons, allons Mr Laurent D. pas de langue de bois !