November 25, 2009

InQuinox tente une percée...

InQuinox (www.inquinox.com), concepteur texan d'une solution matérielle - SD3 - embarquant la logique Symantec PureDisk, tente de surfer sur la vague de la réduction de données. On retrouve au niveau exec, quelques anciens d'Open Vision comme Brad Hargett, du Kernel Group qui a fourni Bare Metal Restore à NetBackup et donc de Veritas. La solution InQuinox réside dans l'intégration du logiciel serveur PureDisk au sein d'appliance très efficace tant sur le plan de la vitesse de traitement, de la consommation électrique et de son aspect Green: 5 watts par To et 15 BTUs par heure par To. Pour l'utilisateur rien ne change mais pour le client, il ne s'agit plus de retenir le logiciel et de le déployer sur ces propres systèmes souvent en configuraiton insuffisante, il suffit de calibrer les besoins et de retenir les bons modèles d'appliance. Il ne reste ensuite que le déploiement des agents logiciels PureDisk sur les systèmes à protéger asservis sur chaque site à un appliance local SD3 potentiellement couplé à un autre appliance central SD3, en intégrant la configuration multi-site distant et un site central par exemple voire même un site de DR. InQuinox a bâti une vraie gamme avec 4 modèles assemblés avec les systèmes de Corvalent et les systèmes disques d'Atrato Velocity 1000:
  • SD3 1T pour 1To en 1U (quad-core Xeon, 16Go de RAM) pour les sites distants ou SMB,
  • SD3 4T pour 4To en 3U (même config.) pour les petits datacenters et toujours le SMB, capable de monter à 32To,
  • SD3 32T pour 32To (dual quad-core Xeon, 32Go de RAM et 2 x 10Gb/s Eth.) pour les datacenters importants pouvant aller jusqu'à 96To utiles,
  • SD3 96T pour 96To (même config.) pour les gros datacenters.
2 options existent: celle de "rigidifier" les appliances en vue de les utiliser dans des contextes délicats et extrêmes et bien sûr l'intégration à Veritas Cluster Server pour rendre la solution hautement disponible. Le résultat semble être réussi et devrait faire trembler les solutions du même type déjà sur le marché depuis pas mal de temps. Tout le problème est là, comment la petite société InQuinox va-t-elle convertir cette bonne idée en succès commercial ? et pourquoi pas penser à un rachat ?

Share:

0 commentaires: