December 13, 2009

Baroud d'honneur ?

Overland Storage (www.overlandstorage.com | NASD:OVRLD), fournisseur bien connu de solutions de protection de données, serait-elle de nouveau  dans le vert ? La société vient en effet de recruter plusieurs nouveaux execs comme Andy Walsky, nouveau VP Marketing et Sales EMEA, et Christopher Gopal, VP des Opérations Monde qui devraient ainsi redynamiser les équipes, le réseau et les clients. En bourse, ça va mieux aussi, le titre est remonté, mais artificiellement, dans la fourchette 1-2$ grâce à la relution liée au reverse-split 3:1 récent, valorisant l'entreprise à juste 23M$. La menace de la SEC est toujours là également. Le marasme boursier continue donc tout comme celui de son homologue Quantum, malgré un accent disque fort chez les 2 deux ancêtres de la bande. La stratégie Overland Storage s'est déjà orientée vers le NAS avec la gamme SnapServer, toujours et encore, une valeur sûre dirons nous, la continuité de service, tiens c'est nouveau, avec le produit REO BCA - Business Continuity Appliance - , un programme de reprises et d'échanges "Trade Up" et la promotion de la gamme autour de son caractère abordable, histoire de trouver un différenciateur, jamais simple. Je souhaitais détailler le REO BCA car l'idée me paraît très bonne et j'étais agréablement surpris par Overland quand j'ai découvert que l'offre est simplement celle d'InMage, que je reconnais comme l'une des meilleures et d'ailleurs la société est l'une des dernières survivantes de la vague CDP local et remote. Le data sheet BCA n'en dit rien mais quand vous ouvrez l'admin guide, vous avez les rubriques qui couvrent InMage CX, VX et FX du nom des modules du développeur source et clairement la référence à l'InMage Profiler.Le programme "Trade Up", valable jusqu'au 25 Décembre 2009, est attractif, il offre 2000$ pour tout achat d'un SnapServer ou d'une librairie NEO. L'angle "économique et abordable" de sa gamme porte bien son nom - "Quest" - et représente l'aspect bâton de pèlerin (ou de berger) du vendeur. La mutation vers le tout disque ne semble pas si facile pour le fournisseur malgré la pression et l'évidence du marché, et c'est le disque qui tuera ou permettra la survie de l'entreprise... la bande ne la sauvera.


Share:

0 commentaires: