April 4, 2010

Tandberg Data frappe un grand coup

Annoncée il y a quelques semaines, Tandberg Data (www.tandbergdata.com) introduit la nouvelle ligne produit - DPS2000 - qui confirme plusieurs tendances du marché: le backup full-disk, l'incontournable élimination de la redondance des données, l'agrégation fonctionnelle, la connectivité IP complète et les serveurs NAS universels proposant des fonctions d'entreprise au niveau SMB. La gamme DPS2000 complète la ligne DPS1000 orientée VTL et se décline en 3 produits, desktop ou rack, allant de 4 à 8To et pouvant s'unifier accumulant alors une capacité de stockage au-delà des 8To. Tandberg Data a choisi de s'appuyer sur une offre très évolutive et éprouvée sur le marché tant sur le plan matériel que logiciel lui permettant d'adresser très rapidement les besoins et les contraintes du marché. Pour les niveaux RAID et malgré le positionnement de l'offre SMB, tous les niveaux sont présents - 0, 1, 5, 6, 5 avec spare et simple jbod ou simple disque- , renforçant le caractère entreprise de l'offre. Côté réseau, 2 ports Gb Ethernet sont fournis en standard pour un meilleur débit, un équilibrage de charge ou simplement une continuité d'activité.

Côté logicielle, la ligne DPS opère sous Linux, fournit tous les services réseaux possibles, se fond dans les environnements Windows, Mac, Unix et bien sûr Linux, les outils classiques de gestion de stockage disque et des extensions comme la réplication au niveau bloc, l'expansion des volumes RAID à chaud, le chiffrement des volumes en AES256 et un mode iSCSI permettant l'utilisation jusqu'à 8 unités cibles. Les serveurs sont utilisables dans les 2 modes iSCSI et NAS - donc full IP - permettant donc un usage double et s'intégrant de façon transparente à l'environnement. On remarque que les serveurs supportent même la connexion directe de 4 caméras IP. Côté recouvrement de désastre, les unités DPS peuvent être connectées entre elles et obéir à des règles de réplication fine et ainsi établir des topologies en cascade ou étoile permettant une complète réponse aux différents sinistres éventuels. Côté intelligence de protection de données, Tandberg Data s'appuyait par le passé sur FileKeeper, acquis par Yosemite Technologies, lui-même absorbé par Barracuda Networks, aujourd'hui proposé en mode serveur et desktop, et malgré un très bon fonctionnement en mode near-CDP, le produit affichait plusieurs limitations et l'accord commercial ne semblait pas satisfaire Tandberg Data.

La société fait un pas décisif et offre dorénavant AccuGuard avec les DPS2000, basé sur le très bon logiciel développé par DataStor. 2 versions d'AccuGuard sont disponibles - Server et Desktop - , le second est  plus limité que le premier. Le produit propose une technologie de déduplication offrant des ratios de 20:1, une protection Exchange et SQLServer, des modes de recherches des images backups permettant d'opérer en mode drag-and-restore et bien sûr le support des unités RDX. AccuGuard tourne sous Windows installé sur un système intégré à l'environnement et fournit un mode source de la réduction de données opérant sur le client à protéger et permettant son utilisation pour les postes distants et les bureaux déportés ainsi qu'un sein d'un environnement de travail centralisé. Le logiciel AccuGuard est aussi disponible avec les unités RDX QuickStor et il est testable pour 30 jours sans obligation d'achat. Pour plus d'informations reportez-vous ici.
On imagine parfaitement une telle offre configurée en serveur de fichiers et unité de backup avec une zone système redondante (RAID-1), une zone NAS comme cible du backup et espace de partage de fichiers en RAID-5 et un disque sans redondance capable d'être retiré à la demande du serveur pour des besoins éventuels de mise en coffre, illustrant parfaitement une approche D2D2D. Une autre configuration sans contrainte de sortie de médias peut être envisagée et offrir un volume destiné au backup de plus grande taille et couplage à un second DPS pour les besoins d'externalisation ou simplement de DR. Et puis le troisième cas est le couplage à un lecteur RDX externe en cas de besoin si la portabilité de médias doit être assurée avec une unité résistance et standard. Et puis pourquoi pas une connexion à une service web de backup dont la source serait ne ou plusieurs unités DPS réparties. L'extension aussi en mode bloc iSCSI sur une zone du serveur est possible simultanément pour des besoins applicatifs particuliers.
Tandberg Data propose ici une vraie solution très complète au niveau fonctionnel, intégrable facilement, au faible TCO donc très économique, le To sort à environ 500€, et fiable techniquement dans l'esprit des solutions tout-en-un mixant serveurs NAS, baie de disques et logiciel de protection de données. La solution est très pertinente pour le marché et devrait rapidement voir ses volumes de ventes s'accélérer. A adopter de toute urgence !!
Share:

0 commentaires: