May 5, 2010

Un truc étonnant chez IBM

IBM (www.ibm.com | NYSE:IBM) sort IBM Long Term File System ou LTFS, un produit surprenant qui décline un système de fichiers sur la technologie de bande LTO-5, ce que l'on appelle un Tape File System. Le produit supporte uniquement l'environnement Linux - noyau 2.6 - en RedHat en mode FUSE (Filesystem on Userspace). Le format est auto-descriptif embarqué bien sûr sur le support lui-même et la technologie s'appuie sur la capacité du média à être partitionnée, au moins 2 partitions, l'une dédiée au meta-data et l'autre aux données. Grâce à l'outil de formatage mkltfs, le squelette est généré avec ses 2 partitions associées à un UUID garantissant l'unicité du média. La taille d'une partition non compressée est d'environ 1400Go. Et dans l'esprit Unix/Linux, on monte un file system ici aussi - la commande est ltfs - et on a bien sûr le solveur d'orphelins le fameux fsck ici il s'appelle ltfsck. L'idée est donc de présenter les fichiers présents sur la cartouche comme si le média était un disque, de rendre transparent la couche physique à l'utilisateur et donc de permettre l'utilisation de tous les outils classiques de manipulation de fichiers ou d'applications. Il faut aussi intégrer le fait que la suppression d'un fichier actionne un mécanisme d'index mais ne supprime physiquement pas les données, il n'est donc pas possible de récupérer de l'espace sur une telle bande avec LTFS sauf en régénérant le file system. A noter aussi que les bandes WORM ne sont pas supportées. A essayer, cela peut servir, les environnements sont harmonisés et ces unités peuvent être considérées comme terminales dans une infrastructure ILM actionnée par un moteur de haut niveau. Pourquoi pas...
Share:

0 commentaires: