July 18, 2010

Un mariage proche pour Axxana ?

Axxana (www.axxana.com), concepteur israélien découvert il y a 2 ans, je vous en avais parlé à plusieurs reprises (1, 2 et 3), se rapproche d'EMC. Axxana souhaite résoudre le grand défi de la perte de données au travers de son approche Black Box ou EDR - Enterprise Data Recording - matérialisé par son système Phoenix et proposer une solution sans aucune perte d'informations utilisable en cas de sinistre ou désastre. La société cible donc 3 angles: la pertes de données, la distance entre les sites mise en jeu dans les mécanismes de copie et bien sûr le coût de tout ça, car il existe plusieurs alternatives mais à quel prix... Donc pour éviter toute perte éventuelle de données, il faut copier les données de façon synchrone et les déporter à une distance suffisante. Et là surgit l'orthogonalité des 2 souhaits, comment peut-on assurer une copie synchrone et considérer des distances "assez" grandes, car on le sait tous, le caractère synchrone impose un impact local. Axxana ne fait rien tout seul mais vient en ajout sur un système de réplication asynchrone supportant le déport sur des distances importantes. La réplication asynchrone est assurée par la solution du fabricant habituel, souvent celui lié à l'offre disque, les données à vocation d'être copiée de façon synchrone, le dernier Go, sont capturées localement grâce à Axxana Collector et stockées dans le boîtier Phoenix. Au fur et à mesure la fenêtre se déplace copiant à distance les données présentes aussi dans le Phoenix de façon circulaire. Ainsi, en cas d'arrêt, les données copiées à distance en mode retardé sont disponibles et on peut utiliser Axxana Recoverer pour récupérer les données stockées, le dernier Go, et présentes dans la boîte noire, le tout étant contrôlé par Axxana Management Tool. Ainsi l'union des 2 sites par les 2 systèmes correspond à l'image des données sur le site primaire donc de production au moment du crash ou du sinistre.
Axxana a annoncé récemment la disponibilité de la solution Axxana Phoenix System RP for Clariion, qui couple EMC RecoverPoint à la solution Axxana le tout clé en main et disponible au travers du programme EMC Select. A noter que le système Phoenix a obtenu plusieurs certificats pour la résistance à la chaleur, au feu, à la pression, à la chute, à l'accélération...
Alors cette solution cache-t-il une acquisition ? Oui, disons-le tout net, EMC ne laissera pas Axxana passer ailleurs à moins de trouver une alternative ou que le prix soit trop important. EMC a déjà acquis dans le même domaine Kashya, devenu RecoverPoint, et la solution Phoenix se couple parfaitement rendant la solution accès unique sur le marché. Cela dit, IBM aime bien aussi les sociétés innovantes israéliennes de haute technologie, par exemple FilesX, Diligent ou XIV et bientôt Storewize, on verra la bataille s'annonce formidable.
Share:

0 commentaires: