September 9, 2013

L'aveu d'échec de Jon Gacek

Quantum (www.quantum.com | NYSE:QTM), fournisseur de solutions de protection de données, aurait du éviter l'entretien de son CEO avec LeMagIT en Juillet dernier. Le magazine a publié un entretien où on peut déceler les erreurs et échecs de l'entreprise sur la partie objet. A la 4ème question, le journaliste évoque la gamme Lattus, l'offre d'Amplidata, et Jon Gacek ne la cite même pas dans sa réponse et ne réponds pas sur la partie objet. La 6ème et dernière question est plus précise puisqu'elle limite la question à Lattus et là Jon Gacek révèle plusieurs points intéressants:
  • "Nous avons effectué une large recherche avant de nouer un partenariat dans l'objet avec Amplidata". Faux, sur les 15-20 acteurs sur ce marché, je peux garantir que plusieurs fournisseurs soft ou hard n'ont pas été approché.
  • "Ils ont des avantages stratégiques du fait de leurs performances et de leur aptitude à monter en charge". Je comprends ils ne sont pas chers et Quantum peut imposer une direction et à terme procéder à une acquisition. Côté performance, nous savons que la montée en charge pose problème.
  • "On a passé l’année écoulée à intégrer leur technologie avec StorNext". Et oui le stockage objet signifie API et donc intégration mais un an d'intégration... c'est quand même long.
  • "On pense effectivement que le stockage objet ne peut pas décoller en l'état dans les entreprises, car il lui manque des interfaces." Rien de neuf et seulement le retour aux réalités avec le constat que les entreprises considèrent les méthodes d'accès standards et établis comme un mode bloc (rare pour un stockage objet et souvent au travers de gateway) et bien sûr un mode fichier propre ou classiques type NFS ou CIFS. Là Quantum aurait du et aurait pu la savoir avant.
Une petite confidence quand même partagée par les acteurs du stockage objet, personne ne rencontre de produit Lattus sur le marché, Quantum doit les réserver à une clientèle particulière...

Share:

0 commentaires: